Situation au Congo RDC.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Situation au Congo RDC.

Message par Chantal le Ven 7 Nov - 0:45

NOUVELLES OECUMENIQUES INTERNATIONALES
03 novembre 2008

Des agences humanitaires chrétiennes redoutent une catastrophe au Congo

Genève, le 3 novembre (ENI) - Des agences humanitaires chrétiennes ont exprimé leur inquiétude concernant la détérioration de la situation dans la province du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo, et concernant les violences auxquelles sont confrontés des civils innocents, mettant en garde contre la possibilité d'une catastrophe humanitaire.
L'organisation ACT International (Action commune des Eglises), basée à Genève, a annoncé dans un communiqué du 30 octobre avoir reçu des témoignages de travailleurs humanitaires qui faisaient état de magasins pillés et de corps retrouvés sans vie dans les rues de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.
"La nuit a été terrible, mais le calme est revenu sur Goma maintenant", a déclaré un travailleur humanitaire d'ACT International, selon l'organisation. Les interventions d'urgence ont été paralysées après le retrait des travailleurs humanitaires pour raisons de sécurité, alors que des milliers de personnes prennent la fuite à mesure qu'approche le général Laurent Nkunda, leader des rebelles.
A Manille, le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a appelé le 30 octobre à l'arrêt des combats en RDC, déclarant : "Malheureusement, la situation à Goma est inquiétante. Des attaques ont même été perpétrées par des civils contre la mission des Nations Unies."
Selon Emile Mpanya, représentant d'ACT à Kisangani, limite nord de la navigation sur le fleuve Congo, les forces de maintien de la paix de l'ONU ont demandé aux agences humanitaires d'évacuer le personnel humanitaire de la région.
Il a affirmé que des personnes lui avaient raconté avoir vu des groupes faire usage de leurs armes à feu et piller. De nombreux magasins ont été pillés et beaucoup de maisons ont été forcées. Une famille de neuf personnes, comprenant un enfant en bas âge, a été tuée dans la région de Katindo. Plusieurs corps ont été retrouvés sans vie au matin du 30 octobre.
Le communiqué d'ACT affirme : "La population de Goma s'y perd. Elle a du mal à savoir qui est en charge dans la ville et quels sont les soldats qui marchent dans les rues. Des milliers de personnes se sont réfugiées à Goma dans la panique. D'autres fuient hors de la ville ; il s'agit pour la plupart de familles de soldats congolais battant en retraite."
Emile Mpanya, qui travaille pour le Lutheran World Service, membre d'ACT International, a expliqué que des gens s'étaient également déplacés à Lubero, à 150 km au nord de Goma. La plupart d'entre eux sont des soldats blessés et des civils.
"On craint qu'avec la prise de Goma par les rebelles, les soldats battant retraite commettent des violences à l'encontre de la population", a déclaré Emile Mpanya. La plupart des déplacés sont des familles de soldats battant retraite, en particulier les épouses de ces soldats.
World Vision, une autre organisation chrétienne opérant dans la région, a indiqué avoir évacué son bureau de Goma vers le Rwanda voisin alors que les conditions de sécurité se détérioraient rapidement.
Le conseiller à la communication de World Vision, Michael Arunga, a déclaré dans un communiqué : "Nous avons entendu des coups de feu et avons été témoins de scènes de panique près du bureau de World Vision à Goma, peu après que le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies eut lancé une alerte, ce matin, concernant l'insécurité croissante à Goma."
World Vision a affirmé appeler à une cessation immédiate des hostilités de toutes les parties et à l'établissement d'un couloir humanitaire permettant l'accès des travailleurs humanitaires aux personnes dans le besoin. "Etant donné que de nombreux travailleurs humanitaires ont désormais été contraints de s'installer ailleurs ou de quitter les lieux, ... la communauté internationale, menée par l'ONU, doit élaborer immédiatement un plan en réaction à l'actuelle crise humanitaire résultant des récents déplacements, venant s'ajouter aux besoins humanitaires présents à l'origine", a exhorté World Vision.

_________________
Chantal
" Ne croyez pas que le Destin soit plus que la densité de l'Enfance".
Rainer Maria Rilke.
Tatevik, 7 ans et Aram, 8 ans, Arménie, Tolotra, 8 ans, Ankasina, Thi Y Truc, 8 ans et Thi Y Ngan, 7 ans, Minh Tuyên, 12 ans, Vietnam, Zhenni, 13 ans, Pays Miao, Jaime, 13 ans, Bolivie, Jeanne d'Arc Yiyéréga, 14 ans, Burkina Faso, Sonam Choezom, 17 ans, tibétaine à Katmandu, Ecole du Haut Dolpo Népal.

Chantal
Modératrice
Modératrice

Féminin
Nombre de messages : 3352
Age : 69
Localisation : Orléans
Humeur : Optimiste
Parrainages : Arménie, Bolivie, Burkina Faso, Chine, Madagascar, Népal, Vietnam.
Date d'inscription : 28/06/2008
Points : 4181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Chantal le Ven 7 Nov - 1:39

LeMonde.fr. 06.11.08

Karl Steinacker est coordinateur du Haut Commissariat aux réfugiés pour la zone est de la République démocratique du Congo.
Quelle est la situation actuelle à Goma ?

Dans la ville, la situation est calme, la circulation est normale, les boutiques et les écoles sont ouvertes. Mais c'est difficile de vous dire ce qu'il se passe dans les alentours, parce que les humanitaires sont coincés à Goma depuis des semaines. Nous n'avons pas de détails des combats. Mais les camps de réfugiés dans la zone [tenue par le] CNDP [Congrès national pour la défense du peuple, rebelles] sont vides et abandonnés. Les déplacés n'ont pas disparu, mais ils doivent se disperser pendant la journée, parce que le CNDP a donné des consignes pour ne pas voir de foules de déplacés.

Les gens fuient vers Goma parce qu'ils espèrent y trouver l'aide des humanitaires. On a un très grand camp avec 75 000 personnes : Kibati. Il est situé entre les deux lignes de front des groupes armés. Pour l'instant, le cessez-le-feu tient. Mais si la situation se dégradait à nouveau, les réfugiés seraient en danger.

La Monuc ne protège pas ce camp ?

Non. Nous sommes justement en train de demander à la Monuc et aux deux groupes armés de créer une zone-tampon autour de ces camps. On voudrait avoir au moins une présence symbolique des casques bleus. Mais la Monuc considère que sa tâche principale est de défendre la ville. On est très inquiets ; si un jour le cessez-le-feu est rompu, on ne sait pas ce qui peut se passer. Laurent Nkunda (chef du CNDP) a proposé des couloirs humanitaires, mais ce dont nous avons besoin c'est d'une zone démilitarisée autour du camp.

L'aide humanitaire commence-t-elle à arriver ?

L'aide humanitaire arrive, le PAM (Programme alimentaire mondial) a commencé à distribuer des vivres hier. Nous sommes en train d'amener des matériaux pour les abris, mais il y aussi des problèmes sanitaires. Les choses s'améliorent, mais pas assez vite.
Propos recueillis par Jean-Baptiste Chastand

_________________
Chantal
" Ne croyez pas que le Destin soit plus que la densité de l'Enfance".
Rainer Maria Rilke.
Tatevik, 7 ans et Aram, 8 ans, Arménie, Tolotra, 8 ans, Ankasina, Thi Y Truc, 8 ans et Thi Y Ngan, 7 ans, Minh Tuyên, 12 ans, Vietnam, Zhenni, 13 ans, Pays Miao, Jaime, 13 ans, Bolivie, Jeanne d'Arc Yiyéréga, 14 ans, Burkina Faso, Sonam Choezom, 17 ans, tibétaine à Katmandu, Ecole du Haut Dolpo Népal.

Chantal
Modératrice
Modératrice

Féminin
Nombre de messages : 3352
Age : 69
Localisation : Orléans
Humeur : Optimiste
Parrainages : Arménie, Bolivie, Burkina Faso, Chine, Madagascar, Népal, Vietnam.
Date d'inscription : 28/06/2008
Points : 4181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Chantal le Ven 7 Nov - 1:46

Les rebelles progressent dans l'est de la RDC
LEMONDE.FR avec AFP | 06.11.08
Les rebelles congolais et des miliciens pro-gouvernementaux ont "délibérément" tué des civils lors de combats dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a accusé, jeudi 6 novembre, Human Rights Watch, faisant état d'au moins 20 morts, dont un journaliste congolais.
Violant le cessez-le feu qu'ils avaient eux-mêmes décrété, les rebelles ont poursuivi leur progression dans l'est de la République démocratique du Congo. Après s'être emparé du village de Kikuku, les partisans du général tutsi congolais Laurent Nkunda ont pris le contrôle du centre de Nyanzale, une localité située à environ 80 km au nord-ouest de Goma et désertée par l'armée après les combats.
"Il est désormais clair qu'ils tentent d'avoir un territoire entièrement sous leur contrôle", a commenté l'un des responsables de la Mission des Nations unies au Congo (Monuc). Des blindés de la Monuc sont en route vers les zones tombées aux mains de la rébellion pour tenter de stopper l'offensive, a annoncé un porte-parole de la mission.
Ces nouveaux combats interviennent à la veille d'un sommet de chefs d'Etat de la région des Grands Lacs, qui se tiendra à Nairobi (kenya) et sera consacré à la guerre dans l'est de la RDC. Seront présents les présidents de la RDC, Joseph Kabila, et du Rwanda, Paul Kagame, sous l'égide du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. Kinshasa accuse Kigali de soutenir la rébellion de Laurent Nkunda, ce que Kigali dément. La France, qui assure la présidence de l'Union européenne, enverra à Nairobi son secrétaire d'Etat à la coopération, Alain Joyandet.

PARIS DÉBLOQUE 4,2 MILLIONS D'EUROS

L'organisation Amnesty International a réclamé des dirigeants africains qu'ils fassent pression sur l'ONU pour obtenir un renforcement en hommes et matériel de la Monuc. La priorité "est de renforcer la capacité de la force de maintien de la paix de l'ONU, la Monuc, pour protéger les civils et s'assurer que les gens ont accès à l'aide humanitaire", a estimé l'ONG dans un communiqué.
Les organisations humanitaires s'efforcent de fournir une aide alimentaire et médicale à quelque 200 000 réfugiés qui s'entassent dans des camps autour de Goma et au nord de la capitale régionale. Elles estiment que plus d'un million de civils ont été déplacés et que l'aide ne peut pas parvenir à la plus grande partie d'entre eux, qui se trouvent isolés dans des zones contrôlées par les rebelles ou les milices.
Le ministère des affaires étrangères français a annoncé que Paris apportera 4,2 millions d'euros supplémentaires pour faire face à la crise humanitaire provoquée par le conflit. Cette aide "va être rapidement débloquée afin de permettre la reconstitution d'une partie des stocks du Programme alimentaire mondial [PAM] dans la région", a déclaré le porte-parole adjoint du Quai d'Orsay. Elle s'ajoute à 3,3 millions d'euros déjà alloués au PAM et à des organisations non gouvernementales françaises, portant le total de l'aide française à 7,5 millions d'euros. Le ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner, et son homologue britannique, David Miliband, se sont rendus ensemble à Kinshasa et Kigali le week-end dernier dans le cadre d'efforts pour promouvoir une solution politique.

_________________
Chantal
" Ne croyez pas que le Destin soit plus que la densité de l'Enfance".
Rainer Maria Rilke.
Tatevik, 7 ans et Aram, 8 ans, Arménie, Tolotra, 8 ans, Ankasina, Thi Y Truc, 8 ans et Thi Y Ngan, 7 ans, Minh Tuyên, 12 ans, Vietnam, Zhenni, 13 ans, Pays Miao, Jaime, 13 ans, Bolivie, Jeanne d'Arc Yiyéréga, 14 ans, Burkina Faso, Sonam Choezom, 17 ans, tibétaine à Katmandu, Ecole du Haut Dolpo Népal.

Chantal
Modératrice
Modératrice

Féminin
Nombre de messages : 3352
Age : 69
Localisation : Orléans
Humeur : Optimiste
Parrainages : Arménie, Bolivie, Burkina Faso, Chine, Madagascar, Népal, Vietnam.
Date d'inscription : 28/06/2008
Points : 4181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Chantal le Sam 8 Nov - 18:48

L'équipe MSF qui travaille dans l'hôpital de Rutshuru, dans le Nord Kivu, a vu arriver, les 5 et 6 novembre, des milliers de déplacés fuyant les combats dans la ville voisine de Kiwanja. 50 blessés arrivent à l'hôpital.

Thierry Allafort , coordinateur des programmes d'urgence MSF à Rutshuru témoigne.

« C'est à peu près toute la population de Kiwanja qui s'est déplacée 20.000 personnes, un flux continu, pendant des heures. Des femmes, des hommes, des enfants, des vieillards, des blessés.
La ville de Rutshuru ressemblait hier à un grand camp de déplacés. Les gens se sont installés dans les familles, dans les églises, dans l'hôpital, dans la rue, ils ont dormi un peu de partout. Ils commencent à rentrer, mais très doucement, car il y a eu beaucoup de violence»

_________________
Chantal
" Ne croyez pas que le Destin soit plus que la densité de l'Enfance".
Rainer Maria Rilke.
Tatevik, 7 ans et Aram, 8 ans, Arménie, Tolotra, 8 ans, Ankasina, Thi Y Truc, 8 ans et Thi Y Ngan, 7 ans, Minh Tuyên, 12 ans, Vietnam, Zhenni, 13 ans, Pays Miao, Jaime, 13 ans, Bolivie, Jeanne d'Arc Yiyéréga, 14 ans, Burkina Faso, Sonam Choezom, 17 ans, tibétaine à Katmandu, Ecole du Haut Dolpo Népal.

Chantal
Modératrice
Modératrice

Féminin
Nombre de messages : 3352
Age : 69
Localisation : Orléans
Humeur : Optimiste
Parrainages : Arménie, Bolivie, Burkina Faso, Chine, Madagascar, Népal, Vietnam.
Date d'inscription : 28/06/2008
Points : 4181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Chantal le Sam 8 Nov - 18:59

Vidéo de MSF, dernières 24 H.

http://www.msf-tv.com/video/?v=51543604022325063102008

_________________
Chantal
" Ne croyez pas que le Destin soit plus que la densité de l'Enfance".
Rainer Maria Rilke.
Tatevik, 7 ans et Aram, 8 ans, Arménie, Tolotra, 8 ans, Ankasina, Thi Y Truc, 8 ans et Thi Y Ngan, 7 ans, Minh Tuyên, 12 ans, Vietnam, Zhenni, 13 ans, Pays Miao, Jaime, 13 ans, Bolivie, Jeanne d'Arc Yiyéréga, 14 ans, Burkina Faso, Sonam Choezom, 17 ans, tibétaine à Katmandu, Ecole du Haut Dolpo Népal.

Chantal
Modératrice
Modératrice

Féminin
Nombre de messages : 3352
Age : 69
Localisation : Orléans
Humeur : Optimiste
Parrainages : Arménie, Bolivie, Burkina Faso, Chine, Madagascar, Népal, Vietnam.
Date d'inscription : 28/06/2008
Points : 4181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Chantal le Sam 8 Nov - 19:10

RDC: rebelles et miliciens ont commis des "crimes de guerre"
LeMonde.fr - 08.11.08 | 16h40
La rébellion de Laurent Nkunda et des miliciens pro-gouvernementaux ont commis des "crimes de guerre" cette semaine dans la région de Rutshuru, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a déclaré samedi le chef de la Mission de l'ONU en RDC, Alan Doss.
"Je voudrais déplorer les violations très graves des droits de l'Homme et des droits humanitaires dans la région de Rutshuru ces derniers jours. Nous avons malheureusement découvert des tueries dans la ville (de Kiwanja) et à côté, y compris des civils qui ont été ciblés par des groupes armés", a déclaré Alan Doss lors d'une conférence de presse à Goma (est).
"Nous condamnons, nous déplorons et nous rappelons aux différents groupes que le droit international est très clair là-dessus: ce sont des crimes de guerre que nous ne pouvons pas tolérer", a-t-il ajouté.
Kiwanja, située à environ 80 km au nord de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, a été le théâtre mardi d'affrontements entre rebelles de Laurent Nkunda et miliciens pro-gouvernementaux Maï-Maï, suivis le lendemain d'une "opération de ratissage" de la rébellion.
Cette localité est contrôlée depuis la semaine dernière par les hommes de Laurent Nkunda.

_________________
Chantal
" Ne croyez pas que le Destin soit plus que la densité de l'Enfance".
Rainer Maria Rilke.
Tatevik, 7 ans et Aram, 8 ans, Arménie, Tolotra, 8 ans, Ankasina, Thi Y Truc, 8 ans et Thi Y Ngan, 7 ans, Minh Tuyên, 12 ans, Vietnam, Zhenni, 13 ans, Pays Miao, Jaime, 13 ans, Bolivie, Jeanne d'Arc Yiyéréga, 14 ans, Burkina Faso, Sonam Choezom, 17 ans, tibétaine à Katmandu, Ecole du Haut Dolpo Népal.

Chantal
Modératrice
Modératrice

Féminin
Nombre de messages : 3352
Age : 69
Localisation : Orléans
Humeur : Optimiste
Parrainages : Arménie, Bolivie, Burkina Faso, Chine, Madagascar, Népal, Vietnam.
Date d'inscription : 28/06/2008
Points : 4181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Chantal le Sam 8 Nov - 19:21

Au Nord-Kivu, une tuerie a eu lieu sous les yeux des casques bleus
LE MONDE | 07.11.08 | 08h46

Kiwandja (est de la RDC), envoyé spécial

Pour prendre l'exacte mesure de la tuerie qui a eu lieu à Kiwandja entre mercredi 5 et jeudi matin 6 novembre, il faudrait passer chaque quartier, voire chaque habitation de la bourgade du Nord-Kivu au crible, tant les morts y sont nombreux et dispersés. Mais il est évident que la petite localité de l'est de la République démocratique du Congo (RDC) a subi un ratissage sanglant. L'essentiel de la responsabilité en incombe aux rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) du général Laurent Nkunda, composé en grande partie d'éléments tutsis et engagé depuis la veille, face à un ennemi souvent en civil, dans la reconquête de quartiers hostiles, habités par de nombreux Hutus congolais.
Dans une minuscule maison du quartier de Mabongo II, les morts appartiennent, selon des voisins apeurés, à la même famille : deux adultes, un enfant, deux adolescents. Sur quelques centaines de mètres, d'autres cadavres sont dissimulés dans d'autres maisons. Surtout des hommes, jeunes. Mais aussi une femme. Plus loin, un vieillard avec une balle dans la tête.
En fin de journée, plusieurs journalistes ayant pénétré dans Kiwandja avaient recensé une dizaine de morts, chacun de leur côté (seize dans le cas du Monde) dans deux quartiers. L'étendue de l'agglomération interdisait de considérer ces chiffres comme définitifs. Un habitant de la ville, seul rescapé d'une famille, affirme avoir été épargné par les soldats "pour aller dire aux autres de ne pas rejoindre les maï-maï dans la forêt" où se trouvent le maquis de ces guerriers traditionnels alliés du pouvoir central.

CASQUES BLEUS CLAQUEMURÉS

Mercredi, le CNDP avait lancé une offensive pour reprendre Kiwandja aux maï-maï appuyés par des groupes de FDLR (rebelles hutus rwandais) et des éléments des forces gouvernementales qui en avaient pris le contrôle la veille, et se fondaient dans la population. Ordre avait été donc été donné aux habitants d'évacuer la ville, faisant de tout traînard un ennemi potentiel.
En ville, le major Muhire, conseiller en matière de sécurité de Laurent Nkunda, ne cherche pas à minimiser les pertes. Il reconnaît n'avoir fait aucun prisonnier mais affirme que seuls des "malintentionnés", les combattants, ont été tués. "Le nombre de morts que j'ai pu voir moi-même sur le champ de bataille dépassait la cinquantaine", affirme-t-il, tout en insistant sur l'hostilité de Kiwandja où, selon lui, "tous les magasins appartiennent à des maï-maï ou à des FDLR". Un autre officier du CNDP, interrogé par un reporter de Radio France internationale, a estimé que la rébellion avait tué "plus de deux cents" personnes.
Jeudi soir, une porte-parole de la mission de l'ONU en RDC (Monuc) se disait "extrêmement préoccupée" par les rapports qui lui arraivaient. Elle évoquait "des exactions graves contre des civils, y compris des exécutions sommaires".

Pendant ce temps, la vaste majorité de la population de la ville errait à la recherche d'un abri pour une nouvelle nuit à la belle étoile, sans eau, sans nourriture, sans toilettes, ni aide extérieure, à commencer par celle que les Nations unies auraient pu leur apporter. Dès les premiers combats, les casques bleus se sont claquemurés dans leur base, déployant leurs hommes à l'intérieur, arme en main, prêts à ouvrir le feu sur quiconque, au sein de la population, tenterait de pénétrer dans leur enceinte protégée des barbelés. Les exactions des maï-maï et le ratissage sanglant des soldats du CNDP ont eu lieu à quelques centaines de mètres à vol d'oiseau de leur camp.

Dans le centre de santé protestant CBK, non loin du centre, une poignée d'infirmiers, hommes et femmes, ont décidé de rester coûte que coûte pour soigner les blessés et les évacuer vers l'hôpital de Rutshuru, à 4 km. Dans sa blouse blanche maculée, l'un d'entre eux explique : "Si des mamans viennent donner naissance, on ne peut pas les laisser accoucher toutes seules, par terre." Comme tous ceux qui pratiquent autour de lui cet héroïsme discret, l'homme se met à trembler de colère en évoquant les ONG internationales qui ont fui la ville dès les premières difficultés, abandonnant la population à elle-même. "Ils ont tous pris fuite, sauf Médecins sans frontières ! Si j'étais au gouvernement, j'interdirais à ces gens de revenir ici."

Jean-Philippe Rémy

_________________
Chantal
" Ne croyez pas que le Destin soit plus que la densité de l'Enfance".
Rainer Maria Rilke.
Tatevik, 7 ans et Aram, 8 ans, Arménie, Tolotra, 8 ans, Ankasina, Thi Y Truc, 8 ans et Thi Y Ngan, 7 ans, Minh Tuyên, 12 ans, Vietnam, Zhenni, 13 ans, Pays Miao, Jaime, 13 ans, Bolivie, Jeanne d'Arc Yiyéréga, 14 ans, Burkina Faso, Sonam Choezom, 17 ans, tibétaine à Katmandu, Ecole du Haut Dolpo Népal.

Chantal
Modératrice
Modératrice

Féminin
Nombre de messages : 3352
Age : 69
Localisation : Orléans
Humeur : Optimiste
Parrainages : Arménie, Bolivie, Burkina Faso, Chine, Madagascar, Népal, Vietnam.
Date d'inscription : 28/06/2008
Points : 4181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Chantal le Sam 8 Nov - 19:36

Médecins sans frontières est la seule ONG internationale encore présente dans la région de Kiwandja, au Nord-Kivu (RDC), où les rebelles emmenés par Laurent Nkunda ont massacré des civils, mercredi 5 novembre. L'ONG est installée à l'hôpital de Rutshuru, à quatre kilomètres de là. Joint jeudi au téléphone par Le Monde.fr, Thierry Allafort, le responsable du programme d'urgence pour MSF dans cette ville, témoigne de la situation.

"Après deux jours de combats [mardi et mercredi], les autorités ont demandé à toute la population de partir de Kiwandja, soit à peu près 20 000 personnes qui sont venues passer la nuit à Rutshuru. Pendant les combats, nous n'avions pas reçu de blessés, les gens étaient restés terrés chez eux. Mais ensuite, l'hôpital s'est transformé en camps de déplacés et les blessés sont arrivés, les gens ont dormi dans les paroisses, chez les sœurs, dans la rue ou ont surtout été hébergés chez l'habitant.
Aujourd'hui [jeudi], on commence à voir des gens retourner à Kiwandja, comme l'ont demandé les autorités. Apparemment, la politique du CNDP [rebelles], c'est de faire rentrer les gens chez eux et de pas installer des camps de déplacés. Les familles de gens un peu plus aisés sont parties vers Goma, mais j'ai l'impression que le gros de la population est restée sur Rutshuru.
Les combats ont été assez violents, très menaçants pour la population. J'ai pu aller à Kiwandja, il y avait encore des corps le long de la route.
A l'hôpital, ça va à peu près. Les combats n'étaient pas à Rutshuru. Mais comme les armes lourdes partaient d'ici, c'était très bruyant. On est une équipe réduite, on a donc beaucoup de travail. On a dû quitter la maison dans laquelle on logeait pour dormir dans l'hôpital pour des raisons de sécurité et de conditions de travail, comme on reçoit des blessés la nuit. C'était une bonne idée, parce que notre lieu de vie c'était Kiwandja. Sinon, les routes ne sont pas restées bloquées trop longtemps. On a pu recevoir de l'approvisionnement médical de Goma. Les équipes de l'hôpital et de MSF sont fatiguées, mais on a réussi à faire face.

Il y a eu une tentative de convoi humanitaire de la Monuc, la forces de l'ONU, et des ONG, mais ils ont été évacués depuis. C'est une décision personnelle de MSF de rester à Rutshuru, on ne souhaite pas se mêler à la coordination de l'ONU. La Monuc joue deux rôles, un rôle politique et un rôle humanitaire, et les deux sont un peu trop mélangés. Nous, on a réussi à tisser des relations avec les deux parties en présence [les rebelles et les forces gouvernementales], ce qui nous garantit un minimum de sécurité."

Propos recueillis par Jean-Baptiste Chastang

_________________
Chantal
" Ne croyez pas que le Destin soit plus que la densité de l'Enfance".
Rainer Maria Rilke.
Tatevik, 7 ans et Aram, 8 ans, Arménie, Tolotra, 8 ans, Ankasina, Thi Y Truc, 8 ans et Thi Y Ngan, 7 ans, Minh Tuyên, 12 ans, Vietnam, Zhenni, 13 ans, Pays Miao, Jaime, 13 ans, Bolivie, Jeanne d'Arc Yiyéréga, 14 ans, Burkina Faso, Sonam Choezom, 17 ans, tibétaine à Katmandu, Ecole du Haut Dolpo Népal.

Chantal
Modératrice
Modératrice

Féminin
Nombre de messages : 3352
Age : 69
Localisation : Orléans
Humeur : Optimiste
Parrainages : Arménie, Bolivie, Burkina Faso, Chine, Madagascar, Népal, Vietnam.
Date d'inscription : 28/06/2008
Points : 4181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Chantal le Sam 8 Nov - 19:51

Kivu : les clés du conflit.
Le Monde.fr

Le conflit au Nord-Kivu n'est pas qu'un conflit ethnique. Influences étrangères et ressources minières ont beaucoup fait pour entretenir une guerre plus ou moins larvée qui dure depuis 1994.

LES ACTEURS

Laurent Nkunda est à la tête des forces rebelles : le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP). Bien que de nationalité congolaise, il est un Tutsi "rwandophone". Pendant la guerre du Rwanda, il a combattu les Hutus à l'origine du génocide aux côtés de l'actuel président du Rwanda, Paul Kagame, un Tutsi. Une fois le conflit au Rwanda terminé, il s'allie à Laurent-Désiré Kabila, le père de l'actuel président congolais, pour renverser Mobutu en 1997, dans une RDC qui s'appelait encore Zaïre.
Mais une fois arrivé au pouvoir, Kabila se sépare de ses alliés tutsis. Par ailleurs, certaines forces hutues rwandaises installées en RDC mènent des opérations de déstabilisation du Rwanda depuis l'autre côté de la frontière. De 1998 à 2003, la guerre agite la RDC et les pays limitrophes. Nkunda participe au conflit, avec le Rassemblement des Congolais pour la démocratie (RCD), qui s'oppose aussi bien au pouvoir de Kinshasa qu'aux milices hutues. Après les accords de paix, il doit rejoindre le gouvernement à Kinshasa en tant que général, ce qu'il ne fera jamais. Au contraire, il continue de combattre, allant jusqu'à s'emparer de Bukavu, la capitale du Sud-Kivu, en 2004.
Des accords de paix sont finalement signés à Goma en janvier 2008, mais ils n'empêchent pas les combats de reprendre fin août. Nkunda est régulièrement accusé de commettre des crimes de guerres ou de recruter des enfants-soldats. Même si le président rawandais le nie, son pays a soutenu plusieurs fois le genéral Nkunda.

Les Fardc sont les Forces armées de la République démocratique du Congo. Disparate, mal équipée, sujette à des tensions internes, l'armée officielle est notoirement peu efficace. Elle est soutenue par des milices paramilitaires qui reposent sur différents groupes ethniques : les Maï-Maï et les Rastas. Selon le Rwanda, des Hutus rwandais combattraient à leurs côtés, regroupés au sein des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), issues des anciennes milices Interhamwe responsables du génocide rwandais.

La Monuc regroupe les forces de l'ONU. Avec en tout 17 000 soldats, c'est la plus importante mission en exercice de la planète. Pourtant, les forces de l'ONU sont critiquées de toutes parts. Constituée de soldats peu formés, issus de pays qui s'entendent parfois très mal, comme l'Inde et le Pakistan, la Monuc intervient peu et n'agit guère pour empêcher les forces de Nkunda de progresser, alors même que son mandat l'y autorise.

LES MOTIFS DE LA GUERRE

Les luttes ethniques ne sont pas les seules raisons de la guerre. Certes, Laurent Nkunda assure que le but de sa lutte est la défense de la minorité tutsie congolaise. Le soutien du gouvernement rwandais, tutsi également, est donc logique. D'autant plus que d'anciens génocidaires hutus sont également présents dans la zone.

Mais la richesse minière du Nord-Kivu motive également les combats. Etain, or et surtout coltan (minerai rare nécessaire à la fabrication des téléphones portables, des ordinateurs et des lecteurs DVD) sont très présents dans la région. Le Kivu possède également des terres très fertiles. Autant de richesses qui attirent les voisins. A côté du Rwanda, l'Ouganda a aussi toujours essayé d'étendre son influence dans cette zone.


LA SITUATION

Après avoir progressé à grande vitesse vers Goma, Laurent Nkunda s'est arrêté aux portes de la ville. Cette avancée a entraîné le départ de dizaines de milliers de civils vers des zones plus sûres. Autour de Rutshuru notamment, les camps ont été désertés. Seul Médecins sans frontières est encore présent dans cette ville.

Les autres ONG et les organismes onusiens se sont regroupés à Goma pour tenter de soutenir les civils, ce qui attire les réfugiés vers cette ville. Ils doivent se concentrer dans des camps comme celui de Kibati, qui accueille 75 000 personnes. Ce camp se trouve pile pris en tenaille entre les forces rebelles et l'armée. "On s'inquiète beaucoup, la Monuc n'est pas là pour protéger le camp", raconte au Monde.fr Karl Steinacker, coordinateur pour l'est de la RDC au sein du Haut Commissariat aux réfugiés.

Un sommet doit réunir, vendredi 7 novembre, à Nairobi les présidents rwandais et congolais, ainsi que le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. Point positif, l'aide humanitaire commence à arriver dans la région.

_________________
Chantal
" Ne croyez pas que le Destin soit plus que la densité de l'Enfance".
Rainer Maria Rilke.
Tatevik, 7 ans et Aram, 8 ans, Arménie, Tolotra, 8 ans, Ankasina, Thi Y Truc, 8 ans et Thi Y Ngan, 7 ans, Minh Tuyên, 12 ans, Vietnam, Zhenni, 13 ans, Pays Miao, Jaime, 13 ans, Bolivie, Jeanne d'Arc Yiyéréga, 14 ans, Burkina Faso, Sonam Choezom, 17 ans, tibétaine à Katmandu, Ecole du Haut Dolpo Népal.

Chantal
Modératrice
Modératrice

Féminin
Nombre de messages : 3352
Age : 69
Localisation : Orléans
Humeur : Optimiste
Parrainages : Arménie, Bolivie, Burkina Faso, Chine, Madagascar, Népal, Vietnam.
Date d'inscription : 28/06/2008
Points : 4181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par hannah le Sam 8 Nov - 19:59

merci pour cette article, j'ai lue que MSF étaient sur place, ma filleule à gisenyi n'est pas a 50 km comme je le pensais de Goma , mais a 50 métres, pour les derniéres nouvelles de leurs coté tout allais bien, mais les nouvelles, sont de 8 jours;

je sais trop bien, avec ma soeur a kygali au rwanda en 1994 durant le génocide, combiens les informations sont jamais dans le détailles,il ne parle que des plus grandes lignes;

j'espére qu'ils ne devrons pas fuire, ou pire, que tout va redevenir en paix;

hannah

hannah
Superstar
Superstar

Féminin
Nombre de messages : 3263
Age : 61
Humeur : je veux le forum
Date d'inscription : 05/09/2008
Points : 4128

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par hannah le Sam 8 Nov - 20:08

non gisenyi est sur l'autre coté de la frontiére, mais l'association ma dit 50 m, disons qu'ils sont super proche de goma, mais eux sont au rwanda coté frontiére, mais cette proximité bien évidement les rends inquiets ;

hannah
Superstar
Superstar

Féminin
Nombre de messages : 3263
Age : 61
Humeur : je veux le forum
Date d'inscription : 05/09/2008
Points : 4128

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Chantal le Sam 8 Nov - 20:09

Wikipedia.
Gisenyi (anciennement écrit Kisenyi) est une ville du Rwanda, située sur la rive nord du lac Kivu, à la frontière de la République démocratique du Congo (RDC). Cette ville est aussi frontalière avec la ville de Goma en RDC. Gisenyi, comme Goma, est construite au pied du volcan Nyiragongo.

Chantal
Modératrice
Modératrice

Féminin
Nombre de messages : 3352
Age : 69
Localisation : Orléans
Humeur : Optimiste
Parrainages : Arménie, Bolivie, Burkina Faso, Chine, Madagascar, Népal, Vietnam.
Date d'inscription : 28/06/2008
Points : 4181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par hannah le Sam 8 Nov - 20:10

exacte chantal, voila pourquoi il y as une grande inquiétude pour les enfants ;

hannah
Superstar
Superstar

Féminin
Nombre de messages : 3263
Age : 61
Humeur : je veux le forum
Date d'inscription : 05/09/2008
Points : 4128

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par flobtz le Mar 11 Nov - 4:01

article trouvé sur le site de World vision ce jour :

République Démocratique du Congo. 4 millions de victimes et 1.2 million de déplacés depuis le début des conflits en 1998. World Vision exhorte les dirigeants mondiaux à mettre fin au conflit sévissant en RDC.


Vendredi 07 novembre. Naïrobi. Une sommet international s’est tenu afin de trouver des solutions pour résoudre la crise qui touche l’est de la République démocratique du Congo et mettre fin durablement aux violences qui touchent les populations civiles de cette région depuis une décennie. Ce conflit a déjà fait près de 4 millions de victimes et 1.2 million de déplacés.

Etaient notamment présents à ce sommet organisé par les Nations Unies et l’Union africaine, Joseph Kabila, président de la RDC, Paul Kagame, président du Rwanda, et Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU.

A l’occasion de ce rassemblement, World Vision a exhorté les dirigeants régionaux et mondiaux à adopter des mesures concrètes pour mettre fin à ce conflit. « Les femmes et les enfants forment plus de la moitié des 1,2 million de personnes déplacées. Pourtant, leurs voix ne se font pas entendre. Nous devons prendre la parole en leur nom pour que cessent les assassinats et le déplacement forcé des civils, avant qu’une autre génération d’enfants ne soit sacrifiée », a déclaré Jennifer Harold, directrice des programmes régionaux de World Vision Canada, et revenue depuis peu d’une affectation de six semaines dans l’est de la RDC.

La récente reprise des combats entre les forces du gouvernement et les forces rebelles à l’est de la RDC, a entraîné le déplacement d’au moins 250 000 personnes — dont un grand nombre d’enfants, de femmes âgées et de malades — en plus de 1,2 million de civils déplacés depuis 1998, date du début du conflit.

Jennifer Harold a précisé que les femmes et les enfants qui tentent de fuir la
violence sont particulièrement vulnérables. « Il n’est pas rare d’apercevoir des enfants perdus. Lorsqu’une famille prend la fuite, la mère épuisée tient son bébé devant elle. Elle transporte tous ses biens sur son dos et le reste de ses enfants dans son sillage. Fatigués, les tout-petits tentent désespérément de suivre, mais ils se perdent dans la confusion générale, puis ils se font intercepterpar des gens sans scrupules et par des combattants de toutes les factions », a-t-elle expliqué.

World Vision, présente en RDC depuis 20 ans, encourage vivement les dirigeants qui participent au sommet à prendre les mesures suivantes :
1. Que les participants au sommet de Nairobi — en particulier les gouvernements de la RDC et du Rwanda — entament des négociations sérieuses afin de trouver une solution durable à la crise et de s’attaquer, entre autres, aux causes historiques de la poursuite du conflit.
2. Que les gouvernements voisins de la RDC — en particulier le Rwanda et la Zambie — continuent d’ouvrir leurs frontières aux réfugiés fuyant le conflit actuel.
3. Que la communauté internationale s’engage de nouveau à financer une intervention humanitaire proportionnée aux besoins de l’est de la RDC, tout en renforçant une infrastructure humanitaire affaiblie et en répondant aux besoins des nouvelles personnes déplacées.
4. Que toutes les parties concernées cessent immédiatement toute hostilité et qu’elles établissent un corridor humanitaire pour faciliter l’accès des travailleurs humanitaires aux personnes dans le besoin de la province du Nord-Kivu.
5. Que la mission de maintien de la paix de l’ONU en RDC (MONUC - Mission de l’ONU en République démocratique du Congo) priorise la protection des civils et qu’elle crée un environnement sécurisé qui permettra aux travailleurs humanitaires de reprendre leurs activités.

Depuis la récente escalade de violence, World Vision a distribué des kits d’urgence à plus de 100 000 personnes et prévoit d’en fournir 400 000 autres au cours des 90 prochains jours.

World Vision concentrera ses activités à Shasha, à Minova, à Rutshuru et à Goma. Les équipes d’évaluation ayant visité un camp installé à Shasha, où vivent environ 900 personnes, ont signalé des besoins criants en nourriture, en abris et kits d’urgence. « Les gens vivent sous des toits en feuilles de bananiers séchées, alors qu’on traverse la saison des pluies », a souligné Jennifer Harold. « De nombreuses femmes affirment avoir été violées alors qu’elles ramassaient du bois de chauffage dans les collines avoisinantes ».

_________________
Florence
"Aidons les enfants pour en faire des hommes debout!" Soeur Emmanuelle
Heureuse marraine de Karma Tashi 16 (Népal), Vann Nuth 13 (Cambodge), Mariam 12 et Siranush 7 (Arménie), Erdenetuya 14 (Mongolie), Jean Claude 11 (Mada) Edwin Fernando 11 (Bolivie) Nghi 16 & Van Hao 11 (Vietnam)

flobtz
Modératrice
Modératrice

Féminin
Nombre de messages : 1428
Age : 48
Localisation : Pays Basque
Humeur : ZEN attitude
Parrainages : Arménie, Bolivie, Cambodge, Madagascar, Mongolie, Népal/Tibet, Vietnam
Date d'inscription : 05/07/2008
Points : 3702

Voir le profil de l'utilisateur http://parrainsdumonde.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Invité le Mar 11 Nov - 4:07

Oui, quand le génocide a démarré en 1994, mon filleul rwandais était aussi à une ville frontalière qui avait été attaquée 2 ans avant le début des hostilités globales affraid

Les rebelles traversaient la frontière et attaquaient de nuit les villageois, entre autre pour voler le bétail. Ils devaient aller dormir plus loin dans les terres. Twisted Evil

Cette région des grands est déstabilisée pour un bon moment ...... malheureusement.

Amicalement sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par hannah le Mar 11 Nov - 8:54

j espére que se conflit, se terminera au plus vite.........qu il ne produira pas le cauchemart des années 94, mais tout cela me paraît bien mal partie et pour longtemps, j ai bien peur ;

ma filleule et les enfants orphelins du sida vivent au rwanda a 50m de goma des zones toucher, comme le filleul de veronique je pense, rien ne prouve qu il ne devrons pas fuir a leurs tour, au mieux, même si je ne vois pas très bien, comment des gamins isoler..........et vulnérables, l article de chantal qui parlait des enfants voler, kynaper, pour devenir des petits et petites soldats ........ bref espérons un rétablissement de la situations rapidement, il y as des violes, et je pense que nous ne savons pas tout ;

j avais lue hier a vision se que flo a gentiment réussie a mettre sur le forum, je n arrive pas a le faire bien !!!

je vais souvent voir a vision, je reçois leurs lettre par email, ils ont toujours de bonnes informations sur les problémes mondiaux,ou se qui concerne nos filleuls;

merci flo , hannah

hannah
Superstar
Superstar

Féminin
Nombre de messages : 3263
Age : 61
Humeur : je veux le forum
Date d'inscription : 05/09/2008
Points : 4128

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Invité le Mar 11 Nov - 14:24

A l'époque du "pré génocide" donc 92/93, le village de mon filleul qui était hutu, se faisait attaquer la nuit par des bandes de "militaires" ne défendant aucune cause mais volant les troupeaux et les récoltes. Rolling Eyes

Ensuite, ils ont reconverti les écoles en lieu pour accueillir les populations frontalières avec camions de ravitaillement (dont la famille de mon filleul) .

Il y avait régulièrement des tués dans la population civile, notamment ceux qui essayaient de protéger leurs maigres biens.

Le génocide s'est déclaré bien après

Amicalement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par flobtz le Sam 15 Nov - 2:01

sur le site de WV aujourd'hui
Des familles déplacées reçoivent des abris dans l’est de la RDC

Cette semaine World Vision RDC a distribué de l’aide à près de 4 500 personnes vivant dans un camp de déplacés à 37km de Goma alors que le pays est en pleine saison des pluies.

Depuis qu’il a été pillé par les forces rebelles il y a plus d’une semaine, le camp
ne comptait plus aucun abri pour les familles qui vivent désormais dans des cabanes en feuilles de bananiers d’environ 1m². Pour leur permettre de se protéger de la pluie et de l’humidité, World Vision RDC leur a fourni des bâches en plastique pour couvrir leur cabane.

« Aujourd’hui, nous fournissons aux familles des kits composés de deux couvertures, de bâches en plastique, de deux paillasses pour dormir, de 4 pains de savon, d’un seau, d’ustensiles de cuisine, d’un jerrycan pour porter l’eau et d’une moustiquaire » rapportait Augustin Kazadi, responsable terrain pour World Vision RDC


Depuis que les combats ont repris en octobre, des centaines de milliers de personnes, dont la moitié d’entre eux sont des enfants, ont été déplacées en raison de la violence des combats.
Chance Tulize, 26 ans, mère des trois enfants fait partie de ceux qui ont fuit leur maison pour se rendre dans le camp de Shasha : « Des tirs intenses ont eu lieu dans notre village entre les soldats du gouvernement et les rebelles. Nous n’avons pas eu le temps de rassembler nos affaires. Tout le monde courait dans tous les sens. J’étais enceinte de 8 mois, et très faible, je ne pouvais pas me déplacer rapidement ; quelques uns de mes voisins m’ont aidé à évacuer… J’ai accouché de mon bébé ici, à Shasha, dans des conditions très dures. »

Comme beaucoup d’autres, Chance est arrivée à Shasha sans nourriture et sans biens. « C’est la saison des pluies et ma cabane est humide tout au long de la journée. Les bâches en plastique vont aider ma famille à se protéger contre la pluie et le froid. »

World Vision RDC continue de travailler dans le nord de Kivu, dans les communautés aux alentours de Beni, Minova, Kibati et Goma

_________________
Florence
"Aidons les enfants pour en faire des hommes debout!" Soeur Emmanuelle
Heureuse marraine de Karma Tashi 16 (Népal), Vann Nuth 13 (Cambodge), Mariam 12 et Siranush 7 (Arménie), Erdenetuya 14 (Mongolie), Jean Claude 11 (Mada) Edwin Fernando 11 (Bolivie) Nghi 16 & Van Hao 11 (Vietnam)

flobtz
Modératrice
Modératrice

Féminin
Nombre de messages : 1428
Age : 48
Localisation : Pays Basque
Humeur : ZEN attitude
Parrainages : Arménie, Bolivie, Cambodge, Madagascar, Mongolie, Népal/Tibet, Vietnam
Date d'inscription : 05/07/2008
Points : 3702

Voir le profil de l'utilisateur http://parrainsdumonde.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Invité le Sam 15 Nov - 5:47

Le problème du Congo n'est pas nouveau. affraid

Un de mes amis est marié avec une congolaise depuis 2001................ ils n'ont pas encore pu aller rencontrer la famille à cause de l'insécurité et de la guerre.Twisted Evil

Ils envoient de l'argent à la famille restée là bas et ont des nouvelles épisodiquement

Amicalement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par hannah le Sam 15 Nov - 9:52

moi même, mon beau frére est congolais, toute sa famille est au congo, ses parents, ses soeurs, il ne veut pas aller voir sa famille, et encore moins avec ses enfants et ma soeur, c'est trop en insécuriter, il as perdu deux soeur dont la petite de 7 ans, du paludisme et l'autre de 16 ans de maladie en deux jours;

et thérése qui fait partie de la belle famille de ma fille, a été chercher sa mére au congo, elle est marié avec un français , ne peu pas non plus retourner dans son pays, elle ma dit la misère là bas tu ne peu pas te figuré !!! et elle sait tue ;

j'espère que ma filleule coté rwanda a 50 m de goma ,non pas de répercutions, l'association ne nous tiens pas au courant, j'ai demander il y as trois semaine tout allais bien, mais d'eux même rien !! pourtant j'ai appris qu'il avait un lien par internet avec le responsable sur place ;
difficile a comprendre les association..........

le rwanda est mêler a cette histoire, et j'ai vue il y as quelques jours qu'ils se battent également pour un gisement de diamants, pierres précieuse, le congo et le rwanda, plus les histoires de hutus et tutsis, bref l'afrique des grands lac n'est pas stable du tout;

hannah merci flo pour tes renseignements; santa

hannah
Superstar
Superstar

Féminin
Nombre de messages : 3263
Age : 61
Humeur : je veux le forum
Date d'inscription : 05/09/2008
Points : 4128

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Chantal le Mar 18 Nov - 0:58

Aux infos de ce soir 10 H sur France-Culture, l'armée rebelle serait entrée à Goma. Je ne trouve pas de confirmation sur le net. C'est bien inquiétant quand même.

_________________
Chantal
" Ne croyez pas que le Destin soit plus que la densité de l'Enfance".
Rainer Maria Rilke.
Tatevik, 7 ans et Aram, 8 ans, Arménie, Tolotra, 8 ans, Ankasina, Thi Y Truc, 8 ans et Thi Y Ngan, 7 ans, Minh Tuyên, 12 ans, Vietnam, Zhenni, 13 ans, Pays Miao, Jaime, 13 ans, Bolivie, Jeanne d'Arc Yiyéréga, 14 ans, Burkina Faso, Sonam Choezom, 17 ans, tibétaine à Katmandu, Ecole du Haut Dolpo Népal.

Chantal
Modératrice
Modératrice

Féminin
Nombre de messages : 3352
Age : 69
Localisation : Orléans
Humeur : Optimiste
Parrainages : Arménie, Bolivie, Burkina Faso, Chine, Madagascar, Népal, Vietnam.
Date d'inscription : 28/06/2008
Points : 4181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Invité le Mar 18 Nov - 7:32

Je pense que c'est plus qu'inquiétant ........... depuis presque 20 ans, l'Afrique de l'Est est complètement destabilisée avec des gouvernements fantôches et corrompus Twisted Evil

Qui paie là dedans ? les malheureux civils qui sont au milieu.
Quand on voit les faux procès des tueurs au Rwanda ... qui vivent au milieu de leurs victimes affraid

Comment cette région se stabiliserait t'elle ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par hannah le Mar 18 Nov - 8:47

c'est effectivement très inquiétant, sans compter cette histoire de hutus et tutsi est remis sur le tapis,
j'ai vue sur la TNt dimanche aprés midi vers 18 h a arté, un reportage sur le procés de bourreaux qui on tuer en 1994, c'est effectivement un faux procés, les victimes présente eyant vue leur famille se faire tuer, par l'homme habillé de rose bonbon, n'avoir pour ainsi dire aucune punition !!! les femmes étaient en colére et se sont résigner;

toujours est il qu'aujourd'hui la fiévre monte de nouveau ..........j'ai également qu'une mine de diamants qui serait entre le congo et le rwanda et qui serait un enjeux a la guerre ;

bref pas simple du tout ; a sos il n'en parle pas du tout sur leur site .
je trouve cette association bien difficile aux niveaux des nouvelles, elle fait surtout le relais entres des donateurs et les gens sur place aprés.............et se plaint que les gens donnes et n'écrive jamais !!

hannah

hannah
Superstar
Superstar

Féminin
Nombre de messages : 3263
Age : 61
Humeur : je veux le forum
Date d'inscription : 05/09/2008
Points : 4128

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Invité le Mar 18 Nov - 10:12

Je t'avouerais que quand j'ai choisi de parrainer un collégien avec eux, j'ai choisi le Burkina Faso .... car je ne voulais pas reparrainer au Rwanda au vu des problèmes que j'avais eus avec Ndayisabye (est t'il vivant ou mort, personne n'a pu me le dire, ni pour sa famille d'ailleurs). affraid

Les problèmes d'ethnies, de diamants ou autres sont incompréhensibles pour nous car nous sommes à peine informés Twisted Evil

Le jour où l'Afrique de l'Est saura se prendre en charge sans appeler à la rescousse toutes les 5 minutes, ils auront gagné beaucoup en crédibilité (on veut des casques bleus, ils ne servent à rien, c'est la faute de la France ...... OK mais la corruption, elle est toujours là).

Amicalement flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par hannah le Mar 18 Nov - 19:57

un récit qui fait froid dans le dos

en plein bourbier congolais, un otage raconte

voici le lien du courrier international

http://www.courrierinternational.com/article.asp?prec=0,4254&page=1&obj_id=91723

bonne lecture ;

hannah

hannah
Superstar
Superstar

Féminin
Nombre de messages : 3263
Age : 61
Humeur : je veux le forum
Date d'inscription : 05/09/2008
Points : 4128

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation au Congo RDC.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum